Les textes de référence

Une réflexion sur la démarche proposée au marcheur par la Route de Jerusalem

Article de 1997, écrit par Jean Côme Renaudin, ancien marcheur, pour la revue SENS (revue de l’amitié judéo-chrétienne)

Quelques lettres d’André Haim :

La Route, chose simple ou folie, Avril 1973

Beyrouth, Janvier 1973

Quatre lettres pour clarifier les objectifs de la Route :

  1. Pour une route de la réconciliation religieuse, de la reconnaissance mutuelle, de la paix, Taizé, 1971
  2. « La Fraternité, ce n’est pas de donner ma richesse.
    C’est recevoir ce que je n’ai pas.
    C’est se remettre totalement en question.
    C’est être prêt à céder ses privilèges pour qu’il y ait plus de justice.
    Donner sa vie, c’est cela et pas autre chose. »
    Margarita Moyana

  3. La notion et l’expérience de la MEMOIRE PROFONDE DES PEUPLES : question fondamentale pour une approche correcte du mystère d’Israël et d’Ismaël ? Rueil, le 25 Décembre 1971
  4. La Route de Jérusalem voudrait ouvrir cet espace spirituel à des jeunes susceptibles d’être questionnés par cette « unité intérieure » que l’avènement de la justice entre les hommes suppose en chacun de nous. Février, 1972
  5. Objectif : Ouvrir pour les années à venir une Route de recherche de la paix par et pour les jeunes des trois religions qui se réclament du Dieu unique dans la fidélité à la Foi vivante d’Abraham. Mars 1972

Les commentaires sont fermés.